Le vélo elliptique contre la maladie de Parkinson

Les exercices aérobies comme le vélo elliptique peuvent ralentir la maladie de Parkinson.

« Les exercices aérobie intenses, comme le vélo elliptique, ont des effets bénéfiques sur les patients touchés par la maladie de Parkinson »  déclare de docteur Eric Ahlskog, neurologue à la Mayo Clinic, un des plus grands centres hospitaliers universitaires des États-Unis.

« Cela ne signifie pas des étirements ou des exercices d’équilibres ne sont pas utiles » note le Dr Ahlskog note. Ces exercices ont aussi des avantages contre les symptômes de Parkinson, tels que les muscles rigides, les mouvements ralentis ou un équilibre imprécis. Mais pour aider à combattre la progression de la maladie de Parkinson, y compris la démence – un des effets à long terme les plus redoutés de la maladie – Le Dr. Ahlskog fait remarquer des études scientifiques qui montrent que l’exercice aérobie améliore les facteurs qui ont potentiellement un effet protecteur sur le cerveau. Par exemple, la pratique du vélo elliptique libère des « facteurs trophiques » – de petites protéines qui se comportent pour votre cerveau comme de l’engrais sur une pelouse.

parkinson

Crédit : Prince Roy

L’exercice physique aide à maintenir les connexions du cerveau et lutte contre le rétrécissement du cerveau impliqué par la maladie de Parkinson, explique le Dr Ahlskog, auteur de « The New Parkinson’s Disease Treatment Book », qui explore dans le détail les avantages de l’exercice aérobie, comme lors de la pratique du vélo elliptique.

Dans un éditorial publié en ligne sur le site JAMA Neurology, le Dr Ahlskog indique que les pratiques de physiothérapie modernes devraient intégrer des exercices d’aérobie et encourager l’entrainement physique pour les patients atteints de la maladie de Parkinson.

Dans nos sociétés modernes, l’homme devient de plus en plus sédentaire. C’est d’autant plus difficile pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson de commencer des exercices aérobies. «Voilà où un thérapeute physique peut jouer un rôle crucial en aidant à lutter contre la progression de la maladie de Parkinson», affirme le Dr Ahlskog. «Le physiothérapeute pourrait identifier le type d’exercice, lancer ce plan et jouer le rôle de coach personnel. »

Pour toute personne, avec ou sans la maladie de Parkinson, la pratique d’exercices aérobie comme le vélo elliptique demande un travail continu et un engagement rigoureux. Dr. Ahlskog distille les conseils suivants:

  • Commencez lentement : Parlez à votre médecin avant de commencer un programme d’exercices sur vélo elliptique, puis travailler à votre rythme – 15 minutes, 30 et plus. « La vie est un marathon plutôt qu’un sprint», dit le Dr Ahlskog.
  • Fixez-vous des objectifs : Par exemple, 45 minutes à une heure d’activité vigoureuse quatre fois par semaine.
  • Alternez les exercices :  Ne faites pas sans arrêt le même exercice, variez les plaisirs pour éviter la routine et le découragement.
  • Augmentez les doses peu à peu: Augmentez la durée de votre exercice ou la pente de votre vélo elliptique. Si c’est trop facile, alors il n’y a plus d’avantages.

Dr. Ahlskog souligne qu’il est important que vous travaillez avec votre médecin afin d’optimiser vos exercices sans toutefois prendre des risques inutiles.

Les bons exercices sur vélo elliptique – partie 2

Les bons exercices à pratiquer avec un vélo elliptique – Partie 2

Lors de notre précédent article, nous avions vu ensemble 2 pratiques sur vélo elliptique. Une étant conseillée : Se bâtir un programme d’entrainement avant de sauter sur votre vélo elliptique. L’autre étant à éviter : Se reposer sur les barres verticales.

Dans cette deuxième partie sur les bons exercices en vélo elliptique, nous renouvelons ce schéma en vous présentant de nouveau 2 pratiques : Une à privilégier et l’autre à bannir.

  • A faire : Empoigner les barres pour un entraînement complet du corps.

vélo elliptique Partie 2

Crédit : Dr. Abdullah Naser

Partager la puissance du vélo elliptique entre le haut et le bas du corps ! Pour une séance d’entraînement efficace, poussez et tirez les barres verticales de votre vélo elliptique tout en gardant une posture droite, les épaules tirés vers l’arrière et les abdos contractés.

Et rappelez-vous que vos 2 bras doivent participer à l’exercice de manière active. Si vous vous aidez de vos bras pour rendre l’entrainement plus facile, vous ne vous rendez pas service. Vous aurez l’impression de travailler sur votre vélo elliptique mais les résultats ne seront pas au rendez-vous.

  • A ne pas faire : S’enfoncer dans la routine.

Faire le même entraînement jour après jour peut être efficace au début, mais cela finira par limiter votre progression. Votre corps est une machine évolutive qui est programmé pour s’adapter à de nouvelles conditions dans un délai de quatre à six semaines. Il est donc important de changer constamment d’exercices.

Pour tirer le maximum de bénéfices avec votre vélo elliptique, optez pour des exercices fractionnés. Vous obtiendrez de meilleurs résultats qu’avec des exercices de niveau constant. Un des avantages du vélo elliptique est qu’en jouant avec seulement 2 ou 3 paramètres, vous pouvez changer grandement la difficulté, tel qu’en faisant varier la résistance, le rythme et même l’inclinaison sur certaines machines.

Non seulement la diversification de votre séance d’entraînement vous aidera à garder votre corps en pleine forme, mais cela rend également les exercices plus amusants! Être créatif vous empêche de vous ennuyer. Voyez si vous pouvez améliorer la durée de votre entrainement ou les niveaux d’endurance à chaque fois que vous montez sur votre vélo elliptique. Entrez en compétition avec vous-même pour devenir plus fort et plus résistant.

Maigrir après les fêtes avec son vélo elliptique

Après les fêtes, vous avez pris quelques kilos. Pour maigrir, pas de panique, montez sans attendre sur votre vélo elliptique !

Les fêtes sont passées et avec elles leurs lots de réjouissance, notamment alimentaires ! Oui mais voilà, après le ou les repas de Noël (celui du réveillon et celui du 25 !) et les festivités du nouvel an, vous vous réveillez le 2 janvier avec un ou deux kilos à perdre.

Il est temps de maigrir car si rien n’est fait, vous allez conserver ces kilos superflus tout l’hiver jusqu’au printemps, moment où les pulls amples et autres mentaux larges seront remisés et ne pourront plus cacher votre surpoids.

  • Agissez dès maintenant !

maigrir après les fêtes

Crédit : Cordeiro

Donnez vous l’objectif de maigrir efficacement en suivant une stratégie simple et efficace : Un kilo de masse corporelle représente entre 7000 et 8000 calories à « perdre ». Pour faciliter les calculs prenons la valeur moyenne de 7500 calories par kilo superflu. Ainsi si vous avez 2 kilos à perdre, vous avez l’équivalent de 15 000 calories à supprimer.

Sachez également qu’il est recommandé de ne pas perdre plus d’un kilogramme par semaine afin de garder la forme et ne pas maigrir de façon trop sévère. Toujours dans notre exemple de 2 kilos à perdre, alors que le minimum serait de deux semaines pour cet objectif, nous allons opter pour un objectif à quatre semaines.

Divisez ensuite le nombre de calories à éliminer par le nombre de semaine constituant votre durée cible. Ici, 15 000 calories à bruler en 4 semaines, cela représente 3750 calories par semaine.

  • Choisissez le bon programme

Choisissez ensuite un programme sur votre vélo elliptique permettant de bruler un certain nombre de calories par séance, par exemple 750 calories en 60 minutes. Répétez cette séance 5 fois dans la semaine, vous aurez alors brulé les 3750 calories recherchées. En suivant ce programme pendant 4 semaines, vous aurez consommé les 15 000 calories que vous aviez à perdre, soit les 2 kilos de masse corporelle en surplus accumulés pendant les fêtes !

Ce calcul est valable dans l’hypothèse où vous avez repris après les fêtes une alimentation saine qui était celle que vous aviez avant Noël. Pour maigrir davantage, vous pouvez également réduire vos apports alimentaires, dans la limite du raisonnable.