Le vélo elliptique contre la maladie de Parkinson

Les exercices aérobies comme le vélo elliptique peuvent ralentir la maladie de Parkinson.

« Les exercices aérobie intenses, comme le vélo elliptique, ont des effets bénéfiques sur les patients touchés par la maladie de Parkinson »  déclare de docteur Eric Ahlskog, neurologue à la Mayo Clinic, un des plus grands centres hospitaliers universitaires des États-Unis.

« Cela ne signifie pas des étirements ou des exercices d’équilibres ne sont pas utiles » note le Dr Ahlskog note. Ces exercices ont aussi des avantages contre les symptômes de Parkinson, tels que les muscles rigides, les mouvements ralentis ou un équilibre imprécis. Mais pour aider à combattre la progression de la maladie de Parkinson, y compris la démence – un des effets à long terme les plus redoutés de la maladie – Le Dr. Ahlskog fait remarquer des études scientifiques qui montrent que l’exercice aérobie améliore les facteurs qui ont potentiellement un effet protecteur sur le cerveau. Par exemple, la pratique du vélo elliptique libère des « facteurs trophiques » – de petites protéines qui se comportent pour votre cerveau comme de l’engrais sur une pelouse.

parkinson

Crédit : Prince Roy

L’exercice physique aide à maintenir les connexions du cerveau et lutte contre le rétrécissement du cerveau impliqué par la maladie de Parkinson, explique le Dr Ahlskog, auteur de « The New Parkinson’s Disease Treatment Book », qui explore dans le détail les avantages de l’exercice aérobie, comme lors de la pratique du vélo elliptique.

Dans un éditorial publié en ligne sur le site JAMA Neurology, le Dr Ahlskog indique que les pratiques de physiothérapie modernes devraient intégrer des exercices d’aérobie et encourager l’entrainement physique pour les patients atteints de la maladie de Parkinson.

Dans nos sociétés modernes, l’homme devient de plus en plus sédentaire. C’est d’autant plus difficile pour les personnes atteintes de la maladie de Parkinson de commencer des exercices aérobies. «Voilà où un thérapeute physique peut jouer un rôle crucial en aidant à lutter contre la progression de la maladie de Parkinson», affirme le Dr Ahlskog. «Le physiothérapeute pourrait identifier le type d’exercice, lancer ce plan et jouer le rôle de coach personnel. »

Pour toute personne, avec ou sans la maladie de Parkinson, la pratique d’exercices aérobie comme le vélo elliptique demande un travail continu et un engagement rigoureux. Dr. Ahlskog distille les conseils suivants:

  • Commencez lentement : Parlez à votre médecin avant de commencer un programme d’exercices sur vélo elliptique, puis travailler à votre rythme – 15 minutes, 30 et plus. « La vie est un marathon plutôt qu’un sprint», dit le Dr Ahlskog.
  • Fixez-vous des objectifs : Par exemple, 45 minutes à une heure d’activité vigoureuse quatre fois par semaine.
  • Alternez les exercices :  Ne faites pas sans arrêt le même exercice, variez les plaisirs pour éviter la routine et le découragement.
  • Augmentez les doses peu à peu: Augmentez la durée de votre exercice ou la pente de votre vélo elliptique. Si c’est trop facile, alors il n’y a plus d’avantages.

Dr. Ahlskog souligne qu’il est important que vous travaillez avec votre médecin afin d’optimiser vos exercices sans toutefois prendre des risques inutiles.

Les bons exercices sur vélo elliptique – partie 2

Les bons exercices à pratiquer avec un vélo elliptique – Partie 2

Lors de notre précédent article, nous avions vu ensemble 2 pratiques sur vélo elliptique. Une étant conseillée : Se bâtir un programme d’entrainement avant de sauter sur votre vélo elliptique. L’autre étant à éviter : Se reposer sur les barres verticales.

Dans cette deuxième partie sur les bons exercices en vélo elliptique, nous renouvelons ce schéma en vous présentant de nouveau 2 pratiques : Une à privilégier et l’autre à bannir.

  • A faire : Empoigner les barres pour un entraînement complet du corps.

vélo elliptique Partie 2

Crédit : Dr. Abdullah Naser

Partager la puissance du vélo elliptique entre le haut et le bas du corps ! Pour une séance d’entraînement efficace, poussez et tirez les barres verticales de votre vélo elliptique tout en gardant une posture droite, les épaules tirés vers l’arrière et les abdos contractés.

Et rappelez-vous que vos 2 bras doivent participer à l’exercice de manière active. Si vous vous aidez de vos bras pour rendre l’entrainement plus facile, vous ne vous rendez pas service. Vous aurez l’impression de travailler sur votre vélo elliptique mais les résultats ne seront pas au rendez-vous.

  • A ne pas faire : S’enfoncer dans la routine.

Faire le même entraînement jour après jour peut être efficace au début, mais cela finira par limiter votre progression. Votre corps est une machine évolutive qui est programmé pour s’adapter à de nouvelles conditions dans un délai de quatre à six semaines. Il est donc important de changer constamment d’exercices.

Pour tirer le maximum de bénéfices avec votre vélo elliptique, optez pour des exercices fractionnés. Vous obtiendrez de meilleurs résultats qu’avec des exercices de niveau constant. Un des avantages du vélo elliptique est qu’en jouant avec seulement 2 ou 3 paramètres, vous pouvez changer grandement la difficulté, tel qu’en faisant varier la résistance, le rythme et même l’inclinaison sur certaines machines.

Non seulement la diversification de votre séance d’entraînement vous aidera à garder votre corps en pleine forme, mais cela rend également les exercices plus amusants! Être créatif vous empêche de vous ennuyer. Voyez si vous pouvez améliorer la durée de votre entrainement ou les niveaux d’endurance à chaque fois que vous montez sur votre vélo elliptique. Entrez en compétition avec vous-même pour devenir plus fort et plus résistant.

10 erreurs à ne pas commettre sur un vélo elliptique

Le vélo elliptique s’est énormément développé ces derniers années. Mais attention aux erreurs de pratique.

Alors que vous entrez fièrement dans la salle de fitness et montez sur votre vélo elliptique favori, vous ne vous doutez peut-être pas que vous allez commettre une série d’erreurs qui vont ralentir votre progression.

erreurs en vélo elliptique

Crédit : USCPCS

Ci-dessous se trouvent les 10 erreurs les plus fréquentes relevées lors de la pratique du vélo elliptique.

  1. Vous ne rentrez pas vos informations personnelles : Les vélos elliptiques sont paramétrés d’usine pour une personne de gabarit moyen. SI vous vous éloignez des standards et que vous ne modifiez pas les données pré-enregistrées, vous n’aurez pas la bonne information sur le nombre de calories brûlées lors de vos exercices.
  2. Vous configurez une résistance trop faible : Sans résistance, vous pouvez pratiquez pendant 1 heure sans voir le moindre résultat. Vous devez réglez la résistance de votre vélo elliptique pour sentir pousser et la tirer à chaque mouvement. Attention également à l’excès inverse. Trop de résistance et vous risquez la démoralisation ou, encore pire, la blessure. Ne commettez pas ces erreurs.
  3. Vous ne vous tenez pas droit : Se tenir parfaitement droit permet de solliciter davantage vos abdos et de travailler les muscles du haut du corps. Ceci est encore plus vrai si vous utilisez au maximum les éléments supérieurs de la machine.
  4. Vous avez l’impression que la machine va se désagréger : Si vous ressentez cette sensation peu rassurante que votre vélo elliptique est sur le point de rompre, c’est que vous allez trop vite et que vous n’avez pas assez mis de résistance. Cela se traduira par peu de résultats sur votre forme physique.
  5. Vous ne pédaler que dans un sens : Changer de sens de pédalage n’est pas fait uniquement pour tromper l’ennui. Alors que pédaler en avant sollicite vos quadriceps, pédaler en arrière renforcera vos ischio-jambiers.
  6. Vous répétez les mêmes exercices depuis des lustres :  Les fractionnés sont un excellent moyen de briser la monotonie de la pratique du vélo elliptique. Vous pouvez le faire de deux façons : Soit varier votre vitesse à résistance constante, soit garder votre vitesse et faire varier la résistance.
  7. Vous ne sentez plus vos orteils : Une des erreurs les plus courantes est de trop s’appuyer sur ses orteils, ce qui peut conduire à écourter votre séance de douleurs. Au contraire, appuyez-vous bien sur vos talons, ce qui fait travailler un plus grand nombre de muscles et rallonge votre capacité à tenir la distance.
  8. Vous ne travailler pas le haut du corps : Le vélo elliptique est une machine qui à l’énorme avantage de pouvoir solliciter l’ensemble de vos muscles (ou presque). Alors cessez de vous concentrer uniquement sur vos jambes et pensez à tirer sur vos bras à intervalle régulier.
  9. Vous tentez de gravir une montagne : Certains modèles de vélo elliptique intègre une pente réglable, un peu comme sur un tapis de course. Mais régler la pente trop raide ne vous fera pas progresser. Au lieu de ça, rester sur une pente modérée et concentrez vous en poussant et en tirant sur vos jambes.
  10. Vous faites exclusivement du vélo elliptique : Il est vrai que le vélo elliptique est un machine complète mais il convient de ne pas en abuser et de ne pas en faire un usage exclusif. Alternez avec d’autres activités comme du rameur, du banc de musculation et du soulevé d’haltères.

Vous savez à présent les erreurs à éviter avec un vélo elliptique alors sachez les éviter lors de votre pratique régulière de ce magnifique appareil.